Un milieu de vie agréable : Un pas vers une bonne santé mentale

Service de soutien résidentiel et communautaire

Ce service vise le maintien de l'autonomie des personnes ayant un problème de santé mentale important dans leur logement et dans les autres sphères de leur vie. Par des visites et des appels téléphoniques mensuels ou bi-mensuels, l'intervenant accompagne les personnes dans leur rétablissement et le maintien de celui-ci. Nous travaillons donc à la consolidation des acquis et les soutenons dans leur projet de vie. Il n'y a pas de limite de temps au soutien.

L'intervenant devient donc une personne pivot tel que défini dans le plan d'action en santé mentale 2005-2010 :

L'intervenant pivot est la personne avec laquelle l'utilisateur de services crée les liens les plus étroits au cours de son traitement. Il effectue lui-même certaines activités de soutien dont le choix a été déterminé avec la personne et coordonne plusieurs autres activités. L'intervenant pivot est au fait des besoins de la personne et il a une vue d'ensemble des services qu'elle reçoit ou pourrait recevoir.l'intervenant pivot travaille en interdisciplinarité.


Le soutien en logement favorise également une intervention rapide en cas de désorganisation et limite ainsi les conséquences de cette dernière.

Un processus d'autoréférence basé sur l'intensité de service est donc essentiel de sorte qu'un client dont l'état de santé se détériore, sera systématiquement référé au service le plus approprié avec qui nous trouverons l'alternative la moins coûteuse et la moins dommageable pour la personne.

S'il y a lieu, les autres référents seront contactés pour établir des balises semblables. Le même processus est aussi vrai dans le cas d'une personne qui décide d'entreprendre un projet qui demande un support supplémentaire. En d'autres mots, ce service est le filet de sécurité de l'état de santé des personnes ayant un problème de santé mentale important et vivant de façon autonome.

Critères de sélection

  • 18 ans et plus.
  • Habitant dans l'une des des quatre MRC du Nord de la région Lanaudière.
  • Souffrant de problèmes de santé mentale importants.
  • Souvent en situation de domicile précaire.
  • Motivée à se maintenir en logement.
  • Prête à s'impliquer activement dans la mesure de ses capacités.
  • Capable d'exprimer ses besoins.
  • Désireuse d'assumer les responsabilités et obligations liées au logement.
  • Présente des comportements sécuritaires envers elle-même et autrui.

Cible et ratio

Selon le plan d'action en santé mentale, la cible à atteindre est de 50 par 100 000 habitants soit un total de 90 places.Actuellement, nous pouvons soutenir 75 personnes.

Compte tenu de l'étendu du territoire et de la diversité des services que nous offrons, nous avons fixé le ratio intervenant client à 1/30.

Qui peut référer?

N'importe qui, dans la mesure où la personne cadre avec la définition du service et ses critères de sélection.